Actualités Cabinet - Avocat Maître Catherine CATHIARD à ------ (00) - nc

Actualités du cabinet Catherine CATHIARD

02/07/2017 10:30

Interview pour ELEART

Emmanuelle Brame – de La Coussaye a interviewé, pour la newsletter ELEART, Catherine Cathiard

http://eleart.eu/IMG/pdf/eleart_newsletter_printemps_ete_2017.pdf
Cette interview a été réalisée pour l'édition Printemps-Ete 2017 de la Newsletter ELEART et a été reproduite avec l'aimable autorisation de son éditeur.
Newsletter ELEART - Emmanuelle Brame – de La Coussaye

Eleart : En votre qualité d’Avocate, quelle est votre connexion à l’art et la nature de vos interventions dans le domaine de l’art ?

Catherine Cathiard : Passionnée d’art et ayant étudié l’histoire de l’Art à l’Ecole du Louvre et à l’Université de la Sorbonne, j’ai depuis plusieurs années intégré l’Art dans mon activité professionnelle. Au sein du cabinet d’avocats WILDGEN à Luxembourg, j’ai été à l’initiative de la création d’un département « ART » : nos experts sont appelés à intervenir dans de nombreux domaines en lien avec l’art : fiscalité, assurances, propriété intellectuelle, contrats, financement d’acquisitions, assistance en matière de déclarations administratives, structuration de la détention du patrimoine, gestion des conflits pré-contentieux et contentieux. Grâce à notre réseau international de correspondants, nous pouvons traiter des dossiers internationaux en lien avec plusieurs juridictions. Je suis également membre de l’Institut Art & Droit en France. Au Luxembourg, je représente WILDGEN en tant que membre de la Luxembourg Art Law & Art and Finance Association (LAFA). Ces associations ont notamment pour but de mettre en relation les professionnels des métiers de l’art et d’organiser des évènements autour de l’art, en relation avec d’autres associations à l’étranger.

L’Art a-t-il nécessairement besoin du droit ?

Aujourd’hui peut-être plus encore qu’hier. On remarque d’ailleurs que depuis quelques années seulement le droit de l’art est intégré dans le cursus d’enseignement de certaines universités.
Le marché de l’art est parsemé de contraintes administratives et juridiques à respecter.
Les évolutions techniques de ces dernières années et des années à venir sont fulgurantes. Le marché de l’art comme les artistes s’approprient les nouvelles technologies et deviennent les vecteurs de mutations artistiques : les ventes en ligne d’oeuvres d’art se banalisent et de nouveaux modes artistiques sont nés : art vidéo, art numérique, art multimédia, art virtuel, street art, oeuvres artistiques créées par une intelligence artificielle. Dans ce contexte, tous les acteurs du marché de l’art doivent se protéger : l’artiste doit s’assurer de la protection de ses droits d’auteur, l’acheteur d’une oeuvre d’art doit connaître et comprendre ce qu’il achète, s’assurer de la provenance et de l’authenticité notamment. Ceci n’est pas nouveau mais l’environnement mondial en mutation dans lequel opère aujourd’hui le marché de l’art est source de difficultés, et de fraudes à détecter si l’on ne veut pas en être victime. Se faire accompagner par un avocat ou un spécialiste en droit de l’art est donc fortement conseillé et devient nécessaire. J’organise à ce sujet, avec WILDGEN et LAFA, une conférence en octobre prochain à Luxembourg. Nous prévoyons des tables rondes réunissant artistes, acteurs du marché de l’art et juristes à l’effet d’évoquer les questions soulevées par les nouvelles technologies, les risques dont il faut se protéger et les réponses apportées par le droit. Vaste et passionnant sujet ...

D’après vous, la législation est-elle encore adaptée face aux mutations artistiques que nous connaissons ?

C’est une question très pertinente. Dans l’art comme dans les autres domaines, le droit a généralement un temps de retard par rapport aux évolutions technologiques. Il existe en effet un certain nombre de modifications législatives nécessaires.
En France, début 2017, l’Institut Art & Art a porté devant le Ministère de la culture des propositions en matière fiscale. Ces propositions visent à modifier la rédaction de l’article du Code général des impôts énumérant les catégories d’oeuvres d’art pouvant bénéficier du taux réduit de TVA à 5,5% afin de tenir compte des pratiques artistiques contemporaines. Ces propositions ont été accueillies favorablement et le Ministère de l’économie et des finances a été saisi en vue de la modification de l’article en question dans le sens de ces propositions. Au Luxembourg, en partenariat avec l’équipe Art & Finance de DELOITTE, nous avons émis des propositions tendant à adapter le droit luxembourgeois aux mutations artistiques et à rendre la place de Luxembourg plus attractive, comme par exemple la réforme des ventes aux enchères. Elle pourrait permettre à des maisons de vente de procéder à des ventes aux enchères sur le sol luxembourgeois. Il devient urgent de légiférer

 


23/01/2017 10:34

Saturne accueille F.E.M et AD Industrie à son capital

Communiqué de presse

Saturne Technology accueille le F.E.M et AD Industrie à son capital

 

- Un investissement de 2 M€ apportés par les investisseurs au côté du dirigeant-cofondateur

- Des moyens accrus pour maintenir l’avance en termes de savoir-faire et de qualité

- Un objectif de doublement du chiffre d’affaires à 3 ans

LUXEMBOURG, le 13 décembre 2016. Le Fonds Européen des Matériaux (géré par Emertec) et l’industriel AD Industrie investissent 2 M€ au côté du dirigeant cofondateur Walter Grzymlas, dans la société Saturne Technology qui ouvre pour la première fois son capital. Cette opération a pour but d’apporter des moyens supplémentaires à la société afin de renforcer ses effectifs, de conserver son avance de savoir-faire et d’accroitre la qualité requise par les secteurs industriels adressés. Cette démarche fait écho à une demande exponentielle pour les services de fabrication additive dans la métallurgie. Saturne Technology s’est fixé l’objectif de doubler le périmètre de son activité dans les 3 ans, confortant ainsi sa place de pionnier européen de la fabrication additive métallique (via la technologie SLM : fusion laser sur lit de poudre).

Avec un chiffre d’affaires de 1.9 M€ en 2016 et employant 11 salariés, Saturne Technology compte parmi les « best in class » européens du domaine. Capitalisant sur une fine connaissance de la métallurgie ainsi que l’usinage en tout genre via la technologie Laser, la société a débuté dès 2009 l’apprentissage de la fabrication additive. Huit années plus tard, elle revendique la production de

pièces en série dans les secteurs de l’aéronautique, l’automobile et les dispositifs médicaux implantables. La société exporte une grande partie de sa production principalement en Europe, aux USA et au Mexique.

Un partenariat gagnant pour renforcer et accélérer huit années de développement

Son dirigeant, Walter Gryzmlas, ingénieur européen des matériaux et entrepreneur-industriel spécialisé en métallurgie, a rapidement compris les enjeux de la fabrication additive et su les adapter aux attentes de ses clients.

Après avoir doublé son chiffre d’affaires sur les 3 dernières années dans l’activité historique de découpe, perçage, rechargement Laser, Saturne Technology est portée par la reconnaissance de son savoir-faire en fabrication SLM. Elle devait franchir un cap pour devenir leader en Fabrication Additive Métallique et assurer un niveau et qualité de production répondant à la demande des clients.

Comprenant les enjeux à venir du secteur, Walter Grzymlas a su réunir deux investisseurs très complémentaires pour financer cette nouvelle étape dans le développement de sa société. Outre l’apport financier, les investisseurs se sont engagés dans un programme d’accompagnement du dirigeant, de l’équipe et de la société. L’objectif du dirigeant pour 2017 sera de valoriser les talents internes, renforcer l’équipe et capitaliser sur les compétences et connaissances des investisseurs. Cette stratégie permettra d’être plus rapidement au niveau de structuration attendu par les grands du secteur et d'adresser durablement les marchés de l’aéronautique, du médical et du spatial via la technologie SLM.

Témoignages :

Walter Grzymlas, dirigeant co- fondateur : « Nous sommes persuadés que ce partenariat financier et industriel, va apporter à notre société une structure et un pouvoir de décision, qui seront d’autant plus reconnus par nos donneurs d’ordres actuels. Notre savoir-faire et notre stratégie de développement, vont nous permettre de nous positionner en tant qu’acteur incontournable de la fabrication additive métallique tant par notre capacité de production que par notre bureau d’études. Capitalisant sur les compétences en mécanique de précision et autres applications lasers nous fournirons à nos clients des pièces finies présentant très haut niveau de qualité».

Bertrand Roux, Directeur Business Development AD Industrie : « Notre prise de participation dans Saturne Technology va nous permettre de proposer à tous nos clients du secteur aéronautique des opportunités d'amélioration de performance, tant en terme de coût que de cycle. Ces optimisations concerneront autant les nouveaux programmes que les programmes matures, pour lesquels les modalités de fin de vie restent encore à définir. »

Guillaume Laffineur, Chargé d’investissement chez Emertec Gestion, ajoute « Nous sommes ravis de l'opportunité de contribuer à la poursuite du développement de Saturne Technology. Elle représente un bel exemple de réussite entrepreneuriale guidée par une innovation permanente et la recherche de

l’excellence au service des clients. Nous apprécions également les compétences humaines et techniques de tout premier plan de l’équipe».

À propos de Saturne Technology :

Saturne Technology a été Fondée en 2001 par son dirigeant actuel. Sous-traitant de rang 1 la société est historiquement spécialisée en découpe et perçage laser, soudage laser et rechargement laser. Dès 2009, la société intègre la fabrication par Fusion Laser Sélective (ou impression 3D métallique sur lit de poudre : SLM). Cette dernière est devenue le fer de lance de la société avec un savoir-faire reconnu qui lui permet de produire à ce jour des pièces en série en fabrication SLM.

Les performances en terme de qualité permettent à la société d’adresser les secteurs les plus exigeants tel que l’aéronautique et le médical. (certification : ISO 9001, EN 9100 et NADCAP)

Plus d’information : www.saturne-technology.com

A propos du Fonds Européen des Matériaux (FEM) :

Le FEM est un fonds d’investissement en capital-innovation et capital-développement, actif en France et dans les pays européens voisins. Doté d’une capacité d’investissement comprise entre 0,5 et 2,5 M€ par opération, le FEM cible des opérations de financement en fonds propres de série A et B, dans des sociétés innovantes dans le domaine de l’Industrie, des Cleantech et Medtech. Le fonds est entré en phase d’investissement active en septembre 2015 au terme de son 1er closing à 21 M€ sous gestion. Le FEM est géré par Emertec Gestion, société de gestion indépendante agréée par l’AMF disposant de 150 M€ sous gestion au travers de 4 fonds, principalement active dans les Cleantech, les Medtech, et les Procédés & Services industriels.

Au deuxième semestre 2016, Emertec Gestion s’est rapproché de Demeter Partners pour donner naissance au premier acteur européen du capital-investissement dédié aux secteurs de la transition énergétique, de l’environnement et des matériaux innovants. A elles deux, elles somment 800 M€ d’actifs sous gestion, 120 entreprises financées depuis 10 ans et des équipes comprenant 31 professionnels aux profils complémentaires.

Plus d'informations : www.emertec.fr

À propos de AD Industrie :

AD Industrie est une ETI réalisant plus de 200 M€ de chiffre d’affaires dans les secteurs de haute technologie que sont l’Aéronautique, l’Energie et la Défense. Fort d’un effectif de 1500 collaborateurs sur dix sites industriels en France, au Maroc et en Tunisie, AD Industrie livre à ses clients des pièces et sous-ensembles de haute technicité, au meilleur niveau de qualité et de performance industrielle.

AD Industrie s’est développée autour de produits mécaniques et hydrauliques à forte valeur ajoutée en intégrant des technologies et savoir-faire complémentaires tels que, l’usinage, le travail des métaux en feuille, les composites, l’intégration et le test. Elle entend poursuivre son développement en maîtrisant de nouvelles technologies de fabrication porteuses de valeur pour ses clients, en accentuant son effort d’innovation en co-conception avec ses clients et en se développant à l’international.

INTERVENANTS

Saturne Technology : Walter GRZYMLAS

Investisseurs : AD Industrie – Thomas BARDOUIL

FEM / Emertec – Guillaume LAFFINEUR

Conseils juridique investisseur :

- FIDAL – Maitre Brice Voillequin

- WILDGEN – Maitre Catherine Cathiard

- LPA CGR – Maitre Florence Trognon-Dumain

Conseil juridique société : PwC Luxembourg – Agathe le Callonnec, Raphael Docquier

Conseil financier société : PwC Luxembourg - Sébastien Lacourt, Xavier Rapatel

CONTACTS PRESSE :

Saturne Technology / Walter Gryzmals / walter.grzymlas@saturne-technology.com

AD Industrie / Thomas Bardouil / +33(0)1 47 42 76 00/ t.bardouil@adgroupe.com

FEM – Emertec Gestion / Laurent Bocahut / +33(0)3 72 39 10 66 / glaffineur@emertec.fr


23/01/2017 10:34

Saturne welcomes F.E.M & AD Industrie into its capital

 Press release

Saturne Technology welcomes the F.E.M and AD Industrie into its capital

- Investors put in €2 million alongside the director and co-founder

- Increased means for maintaining a lead in terms of expertise and quality

- The target is to double turnover in 3 years

 

LUXEMBOURG, 13 December 2016. Alongside director and co-founder Walter Grzymlas, the Fonds Européen des Matériaux (managed by Emertec) and the manufacturer AD Industrie are investing €2 million in the company Saturn Technology, which is opening up to capital investment for the first time. The aim of the operation is to provide the company with additional resources so it can increase its workforce, maintain its lead in terms of expertise and improve the quality now demanded by the industrial sectors. This approach reflects the exponential demand for additive manufacturing services in the field of metallurgy. Saturn Technology has set itself the objective of doubling the scope of its activity over the next 3 years, thus confirming its position as a European pioneer in metal additives manufacturing (via SLM technology: powder bed fusion by laser).

With sales of €1.9 million in 2016 and 11 employees, Saturn Technology is one of Europe's best in class companies in the field. Capitalizing on a thorough knowledge of metallurgy, as well as in machining of all kinds using laser technology, in 2009 the company started learning about additive manufacturing. Eight years later, it mass-produces parts for the aeronautics, automotive and implantable medical devices sectors. The company exports a large proportion of its production - mainly to Europe, the USA, and Mexico.

A winning partnership to strengthen and drive eight years of development

Its director, Walter Gryzmlas, a European materials engineer and industrial entrepreneur specializing in metallurgy, quickly understood the challenges presented by additive manufacturing and adapted them to his customers’ expectations.

Having doubled its turnover over the last 3 years in its usual activity of cutting, drilling and laser recharge, Saturn Technology has been driven by the recognition of its SLM manufacturing expertise. It had to overcome some hurdles before becoming a metal additive manufacturing leader and ensuring a level and quality of production that now meets customer demand.

Understanding the future challenges in the sector, Walter Grzymlas has brought together two highly complementary investors to finance this new stage in the development of his company. In addition to their financial contribution, the investors have embarked on a support program for the company director, the team, and the company itself. The goal for the head of the company in 2017 will be to develop internal talent, strengthen the team, and capitalize on the skills and knowledge of the investors. This strategy will make it possible to more quickly achieve the level of structuring expected by the major companies in the sector and sustainably address the aeronautics, medical and space markets via SLM technology.

Quotes: Walter Grzymlas, co-founder and director: "We are convinced that this financial and industrial partnership will bring a structure and the decision-making power to our company that will be recognized by our current customers. Our expertise and our development strategy will enable us to position ourselves as a key player in metal additives manufacturing thanks to both our production capacity and our engineering department. Capitalizing on our skills in precision mechanics and other laser applications, we will provide our customers with very high quality finished parts".

Bertrand Roux, Director Business Development AD Industry: "Our equity investment in Saturn Technology will allow us to offer all our customers in the aeronautics sector opportunities to improve performance, both in terms of cost and cycle. These optimizations will concern both new programs and mature programs, for which the end-of-life processes have yet to be defined. "

Guillaume Laffineur, Investment Manager at Emertec Gestion, adds: "We are delighted with the opportunity to contribute to the further development of Saturne Technology. It represents a fine example of entrepreneurial success guided by constant innovation and the pursuit of excellence in the service of customers. We also appreciate the high standard of the team’s human and technical skills."

About Saturne Technology:

Saturne Technology was founded in 2001 by its current head. A leading subcontractor, the company specialized in laser cutting and drilling, laser welding and laser recharges. In 2009, the company incorporated the selective laser melting manufacturing process (or 3D metal printing on powder bed: SLM). It has become the spearhead of the company in which it has recognized expertise that enables it to now mass produce parts using SLM technology.

Its performance in terms of quality has allowed the company to address the most demanding sectors – for example aeronautics and medical. (certification: ISO 9001, EN 9100 and NADCAP)

More information: www.saturne-technology.com

About Fonds Européen des Matériaux (FEM):

The FEM is a capital-innovation and capital-development investment fund, operating in France and in neighbouring European countries. With an investment capacity of between € 0.5 and €2.5 million per operation, the FEM targets A and B series equity financing operations in innovative companies working in the field of industry, cleantech and medtech. The fund entered the active investment phase in September 2015 after its first closing at €21 million under management. The FEM is managed by Emertec Gestion, an independent management company authorized by the AMF with € 150 million under management through 4 funds, mainly in cleantech, medtech, and industrial processes & services.

In the second half of 2016, Emertec Gestion approached Demeter Partners to create the leading European private equity firm dedicated to energy transition, the environment, and innovative materials. Together they have €800 million in assets under management, 120 companies financed in 10 years and teams comprising 31 professionals with complementary profiles.

More information: www.emertec.fr

About AD Industrie:

AD Industrie is a mid-market company with over €200 million in turnover in the high-tech sectors of aeronautics, energy, and defence. With a workforce of 1,500 employees on 10 industrial sites in France, Morocco, and Tunisia, AD Industrie supplies its customers with high-tech parts and sub-assemblies to the highest quality and industrial performance standards. AD Industrie has developed a focus on high added value mechanical and hydraulic products by integrating complementary technologies and expertise such as machining, sheet metal working, composites, integration, and testing. It aims to pursue its development by mastering new manufacturing technologies that bring value to its customers, by accentuating its innovation efforts in co-design with its customers and by developing internationally.

 

THE PEOPLE INVOLVED

Saturne Technology: Walter GRZYMLAS

Investors: AD Industrie – Thomas BARDOUIL

FEM / Emertec – Guillaume LAFFINEUR

Investor legal advisors: 

- FIDAL –Brice Voillequin

- WILDGEN –Catherine Cathiard

- LPA CGR –Florence Trognon-Dumain

Company legal advisors: PwC Luxembourg – Agathe le Callonnec, Raphael Docquier

Company financial advisors: PwC Luxembourg - Sébastien Lacourt, Xavier Rapatel

PRESS CONTACTS:

Saturne Technology / Walter Gryzmals / walter.grzymlas@saturne-technology.com

AD Industrie / Thomas Bardouil / +33(0)1 47 42 76 00/ t.bardouil@adgroupe.com

FEM – Emertec Gestion / Laurent Bocahut / +33(0)3 72 39 10 66 / glaffineur@emertec.fr


Nos horaires d'ouverture

Nous contacter

Contact